Evolutions de la pratique statistique dans l'enseignement du second degré en France : du calcul statistique au développement de la pensée statistique

  • Philippe Dutarte

Résumé

L’enseignement de la statistique dans le second degré en France a connu une évolution de fond depuis les années 1990, passant progressivement de la pratique du calcul statistique à l’exercice de la pensée statistique. Ce mouvement, initié dans les programmes des sections de techniciens supérieurs, s’est consolidé dans ceux de lycée en 2000-2003, puis affirmé par l’introduction de l’aléatoire dans les programmes de collège en 2008, la réforme de la voie professionnelle en 2009, puis les nouveaux programmes du lycée général, encore en cours d’élaboration. On peut suivre, dans cette évolution, le rôle de l’outil informatique et de la démarche d’investigation, la prise en compte de l’aléatoire et de l’induction, un certain glissement des objectifs vers des enjeux citoyens et professionnels, et une évolution de l’évaluation vers davantage d’expérimentation et de réflexion. Bien sûr, beaucoup reste à faire, mais du chemin a cependant été parcouru.

Evolution of statistics education in secondary education in France: from statistical calculation to statistical thinking
In France, the teaching of statistics in secondary education has undergone a major transformation since the 1990s, the emphasis gradually shifting from statistical calculation to statistical thinking. This transformation, which first appeared in technical college curricula, later spread to high school curricula between 2000 and 2003. It gained prominence with the introduction of ideas of randomness in the curricula of lower secondary schools in 2008, and in the reform of vocational colleges in 2009; it is also expected to become part of the upper secondary school curricula currently under revision. One can trace, in this transformation, the increasing influence of computing and inquiry-based learning, as well as the emergence of randomness and inductive reasoning, and a greater emphasis both on social and professional issues in programs, and on experimentation and reflection in student evaluations. While statistical education can no doubt still be improved, it has already come a long way.
Publiée
2011-09-29
Rubrique
Recherches et perspectives